Le Gouvernement a en outre entrepris un processus d'évaluation de ce passé dictatorial en optant pour une politique de transparence et de vérité. En outre, des mesures de réparations concernant quelque 18 596 victimes ont été adoptées, a ajouté le ministre, avant de souligner que son pays a adressé une invitation au Rapporteur spécial sur la promotion de la vérité, de la justice, de la réparation et des garanties de non-répétition.