Coté allemand, les informations qui ont commencé à filtrer sur les intentions du gouvernement français en matière de rigueur budgétaire sont de nature à rassurer sur le "sérieux" de la nouvelle administration. Les dirigeants allemands ont en effet toujours craint que les propositions françaises, y compris quand elles émanaient du prédécesseur de droite de François Hollande, Nicolas Sarkozy, dissimulent une tentation inavouée de laxisme budgétaire.