26/06/2012

Les Ivoiriens à la Haye: "Côte d'Ivoire: No Gbagbo No Peace ! "

Les Ivoiriens à la Haye: "Côte d'Ivoire: No Gbagbo No Peace ! "

Le 18 juin dernier, plusieurs Ivoiriens avaient pris le train à la Gare du Nord direction La Haye siège de la Cour Pénale Internationale. Parmi eux notre consoeur Nicoletta Fagiolo, journaliste-réalisatrice des documentaires. Défi lancé, pari tenu et réussi. Jamais, disent les observateurs, un prisonnier n’a suscité autant d’engouement et de ferveur autour de sa personne. Une mobilisation historique pour un homme qu’on décrit pourtant comme « un affreux dictateur » ayant « refusé de quitter le pouvoir après avoir perdu l’élection présidentielle et qui a massacré son peuple ». Des milliers de manifestants, venus des quatre coins du monde : ivoiriens, africains, européens…, Certains, arborant les couleurs de la Côte d’Ivoire, d’autres, les couleurs de leurs pays respectifs. Pour les Ivroiriens qui protestent contre l'arrestation de Laurent Gbagbo, l’Afrique s’est donnée rendez-vous à la Haye, pour une seule personne : Laurent Gbagbo ! Bien que le procès de confirmation des charges ait été reporté au 13 août prochain, la résistance ivoirienne n’a pas démordu et a maintenu sa manifestation à la Haye le 18 juin.

Une Ivoirienne devant une écharpe placardée: Laurent Gbagbo prisonnier d'Etat de Nicolas Sarkozy. Photo Nicoletta Fagiolo

Même enchaîné tu restes toujours mon Président ! Photo Nicoletta Fagiolo

On ira jusqu'au bout pour Laurent Gbagbo. Photo Nicoletta Fagiolo

Le drapeau ivoirien à l'honneur. Photo Nicoletta Fagiolo

Les Ivoiriens mobilisés. Photo Nicoletta Fagiolo

On ira jusqu'au bout ! Photo Nicoletta Fagiolo

Un artiste ivoirien chante pour Laurent Gbagbo ! Photo Nicoletta Fagiolo

Gbagbo, président ! Gbagbo, président ! Photo Nicoletta Fagiolo

No Gbagbo No Peace ! Photo Nicoletta Fagiolo

CPI free Gbagbo. Photo Nicoletta Fagiolo

Mobilisation excéptionnelle pour Laurent Gbagbo. Photo Nicoletta Fagiolo

Concert mobilisateur pour Laurent Gbagbo à La Haye. Photo Nicoletta Fagiolo

A la Haye, le 18 juin dernier, l’émotion était à son comble pour Laurent Gbagbo. Sans doute, dans leurs petits souliers, ses détracteurs et ses adversaires doivent certainement se poser des questions sur le bien-fondé de leur complot qui tend, dorénavant, à montrer ses limites. «Quand il pleuvra à la Haye, Abidjan sera inondée», disent les connaisseurs !

Les commentaires sont fermés.