Et, pourtant, la législature ne fait que commencer. La confiance a été approuvée par 302 voix contre 225. Le premier ministre s'exprimera mercredi devant le Sénat tandis qu'à l'Assemblée nationale aura lieu un débat sur les résultats du Conseil européen des 28 et 29 juin.