Toutes ces questions méritent de sérieuses discussions dans ces milieux. En laissant les Africains être informés et formés (au journalisme notamment) par les autres, disons plutôt déformés par les autres, on donne à ceux-ci le droit de les programmer contre eux-mêmes, contre toute l’Afrique et son avenir.

Komla KPOGLI

Secrétaire Général

MOLTRA (Mouvement pour la Libération Totale et la Reconstruction de l’Afrique)