Elle a aussi assumé la décision de nommer Philippe Courroye, magistrat emblématique de l'ère Sarkozy, au parquet général de Paris. «Je suis Garde des sceaux, je prends mes responsabilités», a-t-elle indiqué.