Jean-Marie Dikanga qui est incapable d'organiser une conférence de presse pour explquer la situation du Katanga, il rase les murs et se cache. Il a raison. C'est très facile de prendre des décisions discriminatoires entre les Congolais à Lubumbashi et se faire tout petit à Paris.