«Tout le monde sait depuis le début que la campagne de Hollande n'a pas vendu du rêve», assure David Assouline, porte-parole du PS.