Jean- Marc Ayrault assume totalement sa social démocratie mais ce n'est pas lui qui déclenchera la guerre des deux gauches.