Si Jacques Chirac n'est pas à proprement parler "une figure tutélaire" de l'UMP, beaucoup "se rattachent" à ses idées, comme lui-même, François Baroin ou Valérie Pécresse, affirme Philippe Bas. Tous trois ont apporté leur soutien à François Fillon. "D'une certaine manière, François Fillon incarne sans doute plus la défense des valeurs chiraquiennes", estime Jean-Luc Barré.