Effectivement, Madame Braekman, souvenez-vous de la phrase : « Cette guerre sera longue et populaire! » et ne finira que lorsque nous, congolais, nous effacerons l'humiliation, le souvenir de l'agression par la vengeance de nos millions de morts privés de justice.