04/01/2013

Déclaration de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, Palais de l'Elysée

Déclaration de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, Palais de l'Elysée

Le Premier ministre jean-Marc Ayrault au Palais de l’Élysée.

 

Mesdames et Messieurs, je vous souhaite une très bonne année 2013.

J’ai présenté le programme de travail du Gouvernement pour les six prochains mois. C’est un programme intense, c’est un programme qui mobilise tout le Gouvernement. Et le président de la République a fixé le cap. Il l’a rappelé lors de son message de voeux aux Françaises et aux Français le 31 décembre : il s’agit de réussir le redressement du pays dans la justice. C’est une vaste ambition. Elle nécessite en effet cette mobilisation totale du Gouvernement.

Le programme que j’ai présenté est un programme qui a pour objectif d’y répondre. Le Président de la République l’a rappelé, la première priorité c’est de créer les conditions de la croissance, de la création d’emplois, de la lutte contre le chômage avec l’objectif de renverser cette courbe du chômage qui monte depuis près de deux ans à la fin de l’année 2013. Chacun sait que pour y parvenir, c’est une très grande bataille. Mais l’énergie, les projets, ne manquent pas.

Concernant le programme que j’ai présenté, ce ne sont pas moins de 15 projets de loi. Autant de mesures, autant de décisions dont certaines ont déjà été prises et qui devront être appliquées concrètement pour que les Français retrouvent confiance dans leur avenir. Mais tous les efforts seront entrepris, tous les ministres seront concentrés sur cet objectif principal : le redressement économique, la lutte contre le chômage, la lutte pour la compétitivité mais aussi créer à nouveau les conditions d’une véritable solidarité entre les Français. C’est la politique du Gouvernement. C’est aussi la préparation de l’avenir, avec un programme d’investissements que je présenterai dans quelques semaines. Mais c’est aussi la réforme de notre système éducatif, ce sont aussi des réformes sociétales. Ce sont autant de mesures qui ont pour objectif de réussir le redressement du pays.

Cela exige de la part du gouvernement de la constance, de la ténacité, du courage mais aussi de la pédagogie, et un engagement de tous les instants pour que les mesures que j’ai présentées ce matin, même une fois votées, soient appliquées concrètement dans tous nos territoires, dans nos villes, dans les campagnes, dans les banlieues, dans les régions rurales les plus éloignées, pour que tous les Français aient la conviction que le pays repart de l’avant et que la France a un avenir. Et pour cela, ça ne marchera que si les ministres, tous les membres du Gouvernement, tous les acteurs publics sont capables de mobiliser aussi tous les acteurs de la société : les entreprises, les salariés, les responsables des territoires, ce qui exige donc une disponibilité de tous les instants. Je l’ai dit : constance, courage, lucidité, pédagogie, mais aussi cohérence et esprit collectif. Ce sont les voeux que j’ai formulés devant le Président de la République. Ce sont aussi les vœux du Président de la République qu’il a adressés au Gouvernement, c’est un message que je souhaite ici à nouveau exprimer à l’égard de tous les Français.

La France est un grand pays, nous sommes une grande nation, nous pouvons réussir ce que j’appelle le nouveau modèle français, c’est-à-dire redresser le pays mais le faire sans nous renier, sans oublier ce qui nous est commun, c’est-à-dire les valeurs républicaines de liberté, d’égalité, de fraternité, de solidarité et de justice.

Voilà le programme, en ce début d’année 2013, qui nous engage devant tout le peuple français.

Je vous remercie.

 

Les commentaires sont fermés.