08/01/2013

Souvenirs, souvenirs: Paris-Casablanca, des journalistes accrédités à Matignon suivent le Premier ministre Jean-Marc Ayrault !

Souvenirs, souvenirs: Paris-Casablanca, des journalistes accrédités à Matignon suivent le Premier ministre Jean-Marc Ayrault !

Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés, ils deviennent des sujets ! Du 11 au 13 décembre dernier, les journalistes accrédités à Matignon ont accompagné le Premier ministre Jean-Marc Ayrault pour sa visite officielle au Maroc. Nous revenons sur l'étape de Casablanca. Ce dernier est le chef-lieu de la région du Grand Casablanca mais aussi la capitale économique du pays. La ville de Casablanca est située sur la côte atlantique, à environ 80 km au sud de Rabat, la capitale administrative. Casablanca possède un climat méditerranéen à forte tendance océanique qui est particulièrement agréable. Sa localisation en bordure d'Océan Atlantique lui confère des hivers doux et relativement humides, ainsi que des étés modérément chauds mais sans précipitations. La température moyenne annuelle y est de 18,88 °C. L'inauguration du tramway le 12 décembre 2012 par le roi Mohammed VI, en présence du Premier ministre français Jean-Marc Ayrault, avec une première ligne est-ouest d'environ 30 km, dotée de 48 stations, demeure à nos yeux, une grande réalisation franco-marocaine. Ce projet concrétisé par la France et le Maroc profite déjà aux Casablancais qui dès le 13 décembre ont commencé à bénéficier de ce nouveau moyen de transport moderne et non polluant ! Avec ses 386,14 km2, Casablanca s'est développée à partir de la médina et du premier bassin du port, essentiellement à partir de 1920. C'est l'urbaniste Henri Prost qui en a dessiné les premières extensions entre les années 1917 et 1922. Dans les années 1950, l'urbaniste Michel Écochard a dessiné un nouveau plan d'extension et d'organisation de la ville. Casablanca présente le visage le plus occidental des cités du Royaume du Maroc. Son statut de capitale économique, et le rôle important qu’elle joua dans l’acquisition de l’indépendance du pays lui confèrent une place de pionnière. La première agglomération du Maghreb se distingue des topiques orientaux.

 


Casablanca 12 décembre: visite du souk !

Direction le quartier des Habbous. C’est une sorte de médina, sur les hauteurs de Casablanca, à côté du palais du Roi. Nous flânons, nous passons devant la pâtisserie la plus réputée de Casablanca : “Chez Bennis”. C’est un endroit magnifique, les murs sont recouverts de faïences colorées, et une multitude de gâteaux arabes recouvre les étals. La médina constitue le cœur historique de la ville. Elle est entourée d’une muraille et de plusieurs portes dont la plus connue, la porte de Marrakech. Le café de La Sqala surplombe l'entrée du port. C'était à l'origine un point fortifié portugais dans la muraille.

À l'est de la médina se déploie le quartier Art déco qui fut le quartier européen de la ville sous le protectorat français. Il abrite plusieurs compositions monumentales qui donnent un cachet particulier à la ville : la place administrative, le parc de la ligue arabe, les larges boulevards plantés de palmiers, etc.

À l'ouest de la médina, on trouve le quartier prisé Bourgogne et, en bord de mer, la grande mosquée Hassan II et des remblais destinés à être bientôt construits. Un peu plus loin, la corniche, ses restaurants et ses plages, devant la colline d'Anfa lieu de résidence des catégories les plus aisées.

Le cœur de ville incluant la médina, le centre des affaires, l'essentiel des hôtels et des ambassades, est délimité par le boulevard Zerktouni marqué en son milieu par les deux tours du Twin Center dessinées par l'architecte Ricardo Bofill.

Paris-Casablanca: 4h de vol sans perturbations !

Vol paisible sans perturbations ni trous d'air !

Freddy Mulongo dans le Airbus A310 de la République Française: Paris-Casablanca. Photo Réveil FM

La traversée de l'océan atlantique. Photo Réveil FM

Les côtes marocaines. Photo Réveil FM

Casablanca la nuit vue du ciel ! Photo Réveil FM

Freddy Mulongo et des collègues journalistes à l'arrivée à Casablanca. Photo Réveil FM

Le bus qui ramène les journalistes vers le salon d'honneur. Photo Réveil FM

Bouffée d'oxygène, les journalistes préfèrent rester dehors plutôt que dans le salon. Photo Réveil FM

Il fait plus au moins frais dehors. Photo Réveil FM

Fleurs , gâteaux, thé à la menthe personne n'a vraiment faim. Photo Réveil FM

Freddy Mulongo et deux confrères journalistes. Photo Réveil FM

Freddy Mulongo et trois confrères journalistes. Photo Réveil FM

Freddy Mulongo et quatre confrères journalistes. Photo Réveil FM

Arrivée à l'hôtel Novotel de Casablanca. Photo Réveil FM

Vue du port de Casablanca. Photo Réveil FM

Casablanca deuxième jour: visite des souks !

Vue du port de Casablanca le matin ! Photo Réveil FM

Vue de loin de la mosquée Hassan II, érigée sur l'eau. Photo Réveil FM

Les journalistes attendent le bus devant le Novotel. Photo Réveil FM

Direction le quartier des Habbous. C’est une sorte de médina, sur les hauteurs de Casablanca, à côté du palais du Roi. La nouvelle médina ou quartier des Habous fût construite par les français du temps du protectorat. On y trouve un grand nombre de boutiques d'artisanat marocain : vêtements traditionnels, bijouteries, librairies, art déco, boutiques d'épices et d'olives...Nous flânons, nous passons devant la pâtisserie la plus réputée de Casablanca : “Chez Bennis”. Endroit magnifique où les murs sont recouverts de faïences colorées, et une multitude de gâteaux arabes recouvre les étals.

Les petits-taxis de couleur rouge. Photo Réveil FM

Le taxi blanc. Photo Réveil FM

A Casablanca, le parc de taxis comprend près de 15 000 véhicules au total, qui transportent près de 1,2 million de personnes par jour.

On distingue deux types de taxis :

* les « taxis rouges », appelés aussi « petits taxis » : ils sont utilisés comme moyen de transport pour les déplacements à l'intérieur du périmètre urbain. Ils acceptent jusqu'à trois passagers à la fois. Ce sont les seuls munis d'un compteur et le prix minimal d’un déplacement est de 7 Dhs. Les taxis rouges circulent en permanence dans la ville et forment une grande partie de l'ensemble du trafic casablancais ;

* les « taxis blancs », appelés aussi « grands taxis » : il s'agit généralement de vieilles Mercedes de plus de 30 ans, qui circulent sur des lignes fixes reliant très souvent le centre ville aux zones périphériques. Ils ont une capacité d'accueil de 6 passagers, en plus du chauffeur (soit 7), cette capacité étant permise par l'installation d'un siège entre le conducteur et le passager. Certains « grands taxis » (de couleur blanche ou vert-pistache) font des trajets interurbains.

L'un de deux policiers en moto qui nous escorte ! Photo Réveil FM

Casablanca est connu pour ses embouteillages ! Photo Réveil FM

Sans les policiers motards, on se serait embourber ! Photo Réveil FM

Nous passons devant le Palais Royal de Casabalnca ! Photo Réveil FM

Le policier motard, un vrai acrobate ! Photo Réveil FM

Une mosquée dans la nouvelle Médina. Photo Réveil FM

Le bus des journalistes et les deux motos de policiers. Photo Réveil FM

Un souk, c'est un souk on y trouve de tout ! Photo Réveil FM

Belle avenue dans un souk. Photo Réveil FM

Deux policiers surveillant l'une des portes de Médina. Photo Réveil FM

Arcades, toujours arcades et encore arcades ! Photo Réveil FM

C’est le Général Lyautey qui décida de le faire construire dans les années 20, afin que les marocains et les européens ne vivent pas dans les mêmes zones d’habitation. Ce fut l’inverse qui se produisit, au profit d’un heureux brassage social et culturel. Photo Réveil FM

Fresque murale de l'Association des Amateurs de la musique Andalouze du Maroc. photo Réveil FM

Ruelle pittoresque, on peut compter les arcades ! Photo Réveil FM

Cette avenue n'a rien d'une ville orientale ! Photo Réveil FM

Bazar entassés du sol au plafond avec toutes sortes de marchandises. Photo Réveil FM

Un vieux papa Marocain assis devant son épicerie. Photo Réveil FM

Un marocain dans son épicerie aux olives. Photo Réveil FM

Deux amis marocains qui ont demandé de les photographier. Photo Réveil FM

Les deux policiers motards qui nous ont escorté. Photo Réveil FM

Les Marocains à la Place des Nations-Unies. Photo Réveil FM

Les commentaires sont fermés.