Saluant à nouveau l'accord "ambitieux" trouvé le 11 janvier sur l'emploi, il a estimé que 2013 serait "une grande année de négociations sociales", notamment dans le domaine de la formation professionnelle. Reconnaissant "le droit à manifester", le Premier ministre s'est montré ferme sur le mariage homosexuel, faisant valoir que François Hollande, tout comme les députés, avaient été élus "sur un programme qui est clair". Sur ce projet de loi, "la représentation nationale aura le dernier mot", a-t-il dit.