"Les obstacles n’ont pas été et ne seront pas mineurs: les menaces à la paix sont croissantes et l’ingérence dans les affaires de notre région se poursuit. Les transnationales, fondamentalement les étasuniennes, ne renonceront pas au contrôle des ressources énergétiques, hydriques et minerais stratégiques qui sont en voie d’extinction. La conception stratégique de l’OTAN est chaque jour plus agressive et clairement orientée dans ce sens."