Le partenaire d'un diplomate suisse peut disposer d'un tel sésame, pour autant qu'il ou elle possède un passeport suisse. Mais l'épouse du consul serait allemande et mariée depuis peu avec lui, selon une source interrogée par le Tagi.