"Au pont de Mirabèu"

Cette chanson populaire doit être prononcé "o-ou pon dé mirabéou". Elle raconte en Provençal comment la jeune mirabelaine Catharina qui lavait son linge sous le pont vit trois chevaliers qui la demandèrent en mariage. Le premier lui demanda simplement si elle était mariée, le second lui remit une bague qui tomba dans la Durance et le troisième plongea dans l'eau mais mourut.

Cette chanson existe sous plusieurs formes en Occitanie : dans l'ouest, on chante Al Pont de Mirabel en référence à Mirabel alors qu'à l'est la chanson fait référence à Mirabeau. L'origine de la mélodie pourrait être slave mais il n'y a aucune trace écrite.