"Il n'y a rien de nouveau, il y a eu une enquête cour des comptes qui a dit toute chose, cour des comptes, qui, je vous le rappelle, est présidée par un ancien élu socialiste, Didier Migaud" s'est défendu ce dimanche François Fillon invité du Grand Rendez-Vous Europe 1/I-Télé/Le Parisien. "Tous les sondages ont toujours été commandés par le service d'information du gouvernement, par appel d'offres, par appel à la concurrence et sans aucune intervention des membres de mon cabinet", a-t-il assuré.