Et la presse devra aussi assumer sa part de responsabilité dans l'utilisation des informations, ce que pointe la politologue: "Parfois limite dans la présomption d'innocence, son recul sera important dans l'élaboration du mécanisme".