Les parlementaires socialistes ne semblent pas non plus à l'aise avec cette «publication sauvage», reconnaît Bruno Le Roux, chef de file des députés PS.