Pierre Laurent, premier secrétaire du PCF :

"Son retrait ne sera pas une perte pour la gauche", a déclaré Pierre Laurent à la presse en marge d'un meeting intitulé "Contre le fric qui pourrit tout, maintenant prenez le pouvoir !" à Paris. "C'est la moindre des choses", qu'il démissionne, "le plus désolant est qu'il a fallu tout ça pour qu'il se rende compte qu'il n'a pas sa place dans la vie politique", a-t-il ajouté. "Il a fallu se résoudre au pied du mur. Ça continue d'être désolant, ça n'en fini pas d'être désolant" , a dit Pierre Laurent.