Enfin, le Premier ministre rappelle que la polémique politique n’est pas de mise lorsqu’est en cause la défense de l’ordre républicain.