"Nous soutenons complètement le droit du gouvernement du Nigeria à se défendre et de combattre les terroristes. Cela dit, j'ai soulevé la question des droits de l'homme avec le gouvernement", a dit M. Kerry. "Les atrocités commises par certains ne doivent pas excuser celles commises par d'autres", a souligné le secrétaire d'Etat devant la presse.