30/05/2013

ONU-Genève: Valérie Trierweiler a plaidé la cause des femmes violées en République démocratique du Congo

ONU-Genève: Valérie Trierweiler a plaidé la cause des femmes violées en République démocratique du Congo

 

 

ONU-Genève, Valérie Trierweiler, a ouvert à 13 h 30 une conférence sur la situation en République démocratique du Congo, organisée en marge de la session du Conseil des droits de l’homme.

Genève, jeudi 30 mai, Paul Nsapu, Secrétaire général de la FIDH et Valérie Trierweiler à l'ONU.

Suivie par une cohorte de journalistes et photographes, c’est en tant qu'Ambassadrice de la Fondation France Libertés que Valérie Trierweiler est intervenue. «Cela fait trop longtemps que ça dure. En 16 ans, 500 000 femmes ont été violées», a expliqué Valérie Trierweiler juste avant la projection d’un film.

Il y a quelques mois, la compagne du président français avait signé une tribune libre pour interpeller l’opinion publique. Cet après-midi, elle a plaidé en faveur de l’adoption en septembre d’une résolution de l ‘ONU dénonçant l’utilisation du viol des femmes comme arme de guerre.

A l'occasion de son déplacement à Genève, Valérie Trierweiler a eu plusieurs entretiens privés.

Les commentaires sont fermés.