Vendredi, le président a souligné que Pierre Mauroy a pris "des mesures courageuses qu'on a appelées rigueur"... Mais le meilleur hommage qu'il puisse rendre à cette grande figure de la gauche serait d'assumer son réformisme et ce qu'on appelle... la rigueur.