Les principales modifications

- Les demandes ne peuvent être présentées qu’à la frontière et dans les aéroports suisses. La possibilité de le faire auprès des ambassades est supprimée.

- Ne sont plus considérés comme réfugiés les personnes exposées à des menaces sérieuses pour avoir déserté ou refusé de servir. Cette protection est offerte cependant en vertu de la Convention internationale sur le statut des réfugiés.

- Les requérants qui compromettent l’ordre public et la sécurité peuvent être placés dans des centres de détention spéciaux.

- La Confédération peut utiliser ses infrastructures et ses bâtiments pour loger des requérants l'asile, sans devoir en référer aux cantons et communes.

- Sur une durée de deux ans, le gouvernement peut tester de nouvelles procédures d'examen des requêtes d'asile. Il peut notamment réduire de trente à dix jours le délai de recours contre une décision négative.