Il revient sur les risques encourus par les journalistes qui osent aborder des sujets sensibles au Sri Lanka.