"De leur côté les gendarmes et les militaires ont fait le même travail. C'est ces deux mémoires que j'ai voulu rassembler dans la même réconciliation et la même volonté de construire l'avenir de la Nouvelle Calédonie", a-t-il déclaré à la presse après ces trois hommages silencieux.