"Dans tous mes contacts internationaux, on a salué le courage et surtout la cohérence de la France qui, en aucun cas, n'a voulu faire un acte en lien avec le passé, de caporalisme ou de paternalisme, mais au contraire donne à l'Afrique et en l'occurrence au Mali toutes ses chances pour devenir une nation démocratique, indépendante et qui puisse assurer son développement", a souligné Le Premier ministre.