Elles doivent au plus vite adopter des dispositions législatives et judiciaires permettant la mise en place d'un système médiatique fonctionnel garantissant ces libertés fondamentales ainsi que protégeant les droits des journalistes et empêchant que l'impunité règne au sein du nouvel Etat libyen.