La liste de ses clients était impressionnante. Il a notamment défendu Klaus Barbie, le «révolutionnaire» Carlos ou le Khmer rouge Khieu Samphan, mais aussi les membres des mouvements d'extrême-gauche européens (Fraction armée rouge, Action directe), les activistes libanais Georges Ibrahim Abdallah et Anis Naccache, le dictateur serbe Slobodan Milosevic et des dirigeants africains.