Photographe à l'AFP depuis 23 ans, Olivier Morin avait choisi d'installer 5 appareils photo le long de la piste, tous focalisés sur le couloir de Bolt. Il voulait obtenir un cliché du futur vainqueur en train de lever les bras au ciel.