"Aujourd'hui, le Mali a pris son destin en main, il a choisi son président", a ajouté François Hollande, assurant que Paris restera au côté de Bamako et accompagnera les Maliens dans plusieurs domaines, citant le développement, la démocratie ou encore la réconciliation.