Au lieu de soutenir les politicailleurs tribaux de Bandundu, Jacques Mangalaboyi "Docteur Kikwata" aurait mieux fait d'ériger ne fut ce qu'un dispensaire dans son Bandundu natal pour soigner ses compatriotes au lieu de passer son temps à accuser des Congolais de l'étranger auprès du régime d'imposture, d'usurpation qui règne à Kinshasa.