Arrivés par vagues d'émigration successives depuis le XVIIIe siècle, les Tutsi congolais sont souvent mal considérés par le reste d'une population prompte à voir en eux des agents de l'étranger, surtout depuis la grande guerre africaine qui s'est déroulée sur le sol congolais de 1998 à 2002.