Aucune procédure d'urgence (limitation du nombre de lectures) n'étant prévue par le gouvernement, l'entrée en vigueur pourrait se faire en... 2015. Un mauvais signal pour ceux qui continuent de croire à l'opportunité de cette réforme.