Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "enlèvements suivis de mort en relation avec une entreprise terroriste", et des policiers français doivent participer aux opérations d'inverstigation au Mali.