"Pour l'instant, on est dans un entre-soi, comme à Neuilly mais vers le bas", souligne Karima, qui réclame "des signaux forts". "Est-ce que la France voit les habitants des quartiers comme des Français à part entière ? Jusqu'à quand on va demander l'égalité ?" s'interroge Fatima. Dans son sobre bureau de la mairie, Michel Bourgat, qui abandonne la politique - trop court-termiste -, prévient : "C'est un travail à mener à l'échelle de vingt-cinq ans, d'une génération."