Pendant cette première phase de quelques mois, un accord définitif serait négocié, à l'issue duquel la taille du programme iranien serait réduite de façon permanente, et les sanctions annulées.