« L’émotion de ces chefs d’État est sincère au-delà de tout calcul politique, tempère Thierry Sinda, journaliste au magazine Francophonie-actualités (auteur de l’Anthologie des poèmes d’amour des Afriques et d’ailleurs, Éditions Orphie). Nous avons perdu un grand homme. ll a eu la chance comme Aimé Césaire, de toucher le monde, d’être entendu par l’ensemble de la planète. Nous sommes tous entrés dans une période de deuil, et en Afrique, c’est toujours un moment grave et important. Mais ce n’est pas un moment triste car, pour nous, ce jour est le jour de Mandela. » LAURENT LARCHER