Mme Bachelet devra en outre affronter des revendications sociales lancées par les mouvements étudiants qui ont déjà annoncé leur mobilisation en 2014 pour réclamer une éducation publique gratuite et de qualité.