De son côté, la présidente du Front national Marine Le Pena également réagi à ce rapport pour le contester vivement et renvoyer dos à dos le PS et l'UMP. "Les conclusions des groupes de travail sur la politique d'intégration remises au Premier Ministre apparaissent comme une très grave provocation, écrit-elle dans un communiqué. Leur mise en oeuvre signifierait l'abandon définitif du modèle républicain, la mise en place d'une société ultra-communautarisée et divisée". Et de conclure: "Les valeurs que nous portons sont à l'opposé de ce rapport et de cette politique de l'UMP et du PS : arrêt de l'immigration, affirmation de nos lois et de nos valeurs, assimilation républicaine".