L'un des dirigeants de l'ONG dénonce le ciblage des musulmans par les milices anti-balaka.