Bonne année 2014: Les Champs Elysées ont attiré la foule !

Bonne année 2014: Les Champs Elysées ont attiré la foule !

Les Champs-Elysées ont attiré la foule. De nombreux touristes ont fêté la nouvelle année sur la plus célèbre avenue parisienne. Les Champs-Elysées ont attiré la foule. De nombreux touristes ont fêté la nouvelle année sur la plus célèbre avenue parisienne.

Au moins 300 000 personnes sur les Champs Elysées durant la nuit de la Saint-Sylvestre.

Bien encadrés par de larges effectifs policiers, des milliers de touristes affluaient mardi soir sur les Champs-Élysées, malgré la pluie, pour entrer en 2014 sur la «plus belle avenue du monde». Plus de 300.000 personnes étaient attendues sur l'avenue pour la nuit de la Saint-Sylvestre.

Une Saint-Sylvestre sous haute surveillance «Tout est fait pour que les choses se passent le mieux possible et pour qu'au cœur de Paris, sur la plus belle avenue du monde, la fête soit pleinement réussie», a assuré le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

A l'approche des douze coups de minuit, les métros étaient bondés et les larges trottoirs pris d'assaut par une foule compacte de touristes et de jeunes souvent venus de banlieue parisienne. «Il y a beaucoup de policiers, on se sent en securité», se réjouit Lichu Hu, une Chinoise d'une soixantaine d'années venue avec son mari. «En Chine tout le monde connaît les Champs-Elysées», dit-elle.

Assis sur le rebord d'une vitrine d'une agence bancaire, Bryan et Michelle Coffman, deux Américains qui vivent en Allemagne, grignotent des macarons en regardant la pluie tomber sur les anneaux de lumière bleue qui habillent les arbres des «Champs». «C'est notre dernier réveillon en Europe avant de rentrer aux États-Unis et on s'est dit qu'on devait le passer dans la plus belle ville du monde. C'est vraiment très chouette, on a dépensé 50 euros pour ces macarons et on va y retourner pour en reprendre», dit Bryan, qui attend minuit pour sortir de son sac à dos une bouteille de champagne.

Menu à 520 euros au Fouquet's

De longues files d'attente serpentent devant les restaurants ouverts. Le célèbre Fouquet's affiche complet: près de 200 personnes y dégustent des «médaillons de truffe et pistache», du «topinambour au beurre d'algue», une «cristalline de litchi à la crème de rose». Le menu unique coûte 520 euros. Manteau de fourrure sur les épaules, Josiane Mardivirin, 62 ans, est venue de la Guadeloupe pour passer le réveillon à Paris avec sa sœur. «On avait vu les Champs à la télé, on voulait les voir en vrai. C'est très très beau et même s'il pleut, il y a du monde», dit elle en cherchant désespérément un restaurant où dîner.

L'absence d'attraction, de musique, d'animation, de compte à rebours ou de feux d'artifice déconcerte néanmoins certains touristes. Une dizaine de camions de CRS et de gendarmes mobiles ont été stationnés devant les vitrines des enseignes de luxe de l'avenue Montaigne, comme dans la plupart des rues adjacentes.

Trackbacks

Les commentaires sont fermés.