Tragique nuit de la Saint-Sylvestre

Le passage à la nouvelle année a été marqué par la mort de sept personnes en France. Trois ont été victimes de coups de couteau et une a succombé à une fusée d’artifice.

Strasbourg (Bas-Rhin), hier matin et lundi. Cette année, 1 067 véhicules ont été incendiés la nuit du réveillon, d’après les chiffres de l’Intérieur. Une nuit marquée à nouveau par de nombreux incidents de feux d’artifice, malgré les saisies policières.

Strasbourg (Bas-Rhin), hier matin et lundi. Cette année, 1 067 véhicules ont été incendiés la nuit du réveillon, d’après les chiffres de l’Intérieur. Une nuit marquée à nouveau par de nombreux incidents de feux d’artifice, malgré les saisies policières.

Malgré les 53000 policiers et militaires déployés sur tout le territoire et les recommandations de prudence lancées par les autorités, sept personnes ont trouvé la mort au cours du réveillon de la Saint-Sylvestre, dans des circonstances dramatiques. Un très lourd bilan.

Dans la nuit de mardi à mercredi, trois hommes ont été tués, à coups de couteau, à Paris, dans l’Isère et le Haut-Rhin. Dans la capitale, un jeune homme de 20 ans a tenté de s’interposer lors du vol du sac d’une femme qui se trouvait à ses côtés, avant d’être atteint d’un coup mortel en plein cœur .

A Saint-Martin-d’Hères (Isère), dans la banlieue de Grenoble, un homme de 31 ans, tenu par quatre inconnus, a été frappé de nombreux coups de couteau, au niveau de la tête et du thorax, par un cinquième complice. Selon les premières investigations, ce meurtre aurait été commis à la suite d’une rixe.

Trois morts par intoxication au monoxyde de carbone

A Dannemarie (Haut-Rhin), c’est un père de famille de 45 ans qui a été mortellement touché d’un coup de couteau, alors qu’il tentait de mettre un terme à une altercation entre plusieurs jeunes hommes. Son agresseur présumé, âgé de 21 ans, a été placé en garde à vue. « Il y a eu des frictions entre jeunes, à la suite de quoi l’homme est intervenu », a raconté le maire de la commune. La victime est morte pendant son transport à l’hôpital.

Deux autres hommes ont également été très grièvement blessés à l’arme blanche à Saint-Maurice et Champigny (Val-de-Marne). Hier soir, les jours de l’un d’eux étaient toujours en danger.

En Alsace, marquée par une forte tradition d’usage des feux d’artifice, c’est l’imprudence qui a coûté la vie à un entrepreneur local de 29 ans. Alors qu’il s’apprêtait à lancer une fusée pyrotechnique peu après minuit, l’engin lui a explosé au visage. Les faits se sont déroulés dans la commune de Sarre-Union (Bas-Rhin) .

Enfin, une jeune femme de 18 ans et deux hommes de 25 ans ont été découverts morts, intoxiqués vraisemblablement au monoxyde de carbone, dans l’annexe d’une maison à Rians (Var) où ils venaient de fêter la nouvelle année.

Regrettant que cette nuit ait été « malheureusement endeuillée par le décès de trois personnes tuées par des coups de couteau », Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, comme il en a pris l’habitude, a détaillé, hier, en fin d’après-midi, le bilan des violences de la Saint-Sylvestre. Il a notamment dévoilé le nombre de véhicules incendiés, soit « 1067 contre 1193 en 2012 ». « Nous enregistrons une baisse de 10,6%. C’est, certes, encourageant mais il y a encore trop de voitures brûlées. » Le département de la Seine-Saint-Denis arrive en tête de ce triste classement avec 80 véhicules incendiés, devant le Nord et le Bas-Rhin.

Manuel Valls a encore souligné qu’« aucun phénomène majeur de violences urbaines n’a été enregistré », avant de rappeler que 322 interpellations avaient été effectuées, donnant lieu à 217 gardes à vue. Enfin, sur les routes, où étaient mobilisés 16000 policiers et gendarmes, 3 morts et 129 blessés sont à déplorer. « Des chiffres toujours trop élevés mais qui situent l’exercice 2013 parmi les plus favorables », a conclu le ministre.