Dès lors qu’un nouveau projet de loi aura été rédigé par les autorités gabonaises, en accord avec la recommandation principale faite par RSF, l’organisation sera prête à participer aux Etats généraux organisés au Gabon, en collaboration avec d’autres ONG, les organisations internationales, les journalistes et les autres membres de la société civile.