Les trois garçons, poursuivis pour avoir jeté une barrière sur des policiers, ont écopé de deux mois de prison avec sursis. Aucun n’avait d’antécédents judiciaires.