"Des jeunes qui avaient touché des billets se sont vantés. D’autres qui n’avaient rien reçu disaient : ‘Putain, nous aussi, on en veut !’ C’est comme ça qu’un tas de garçons se sont mis à tourner comme des chacals autour de la mairie", poursuit un autre. Depuis, le "système Dassault" s'est retourné contre son instigateur présumé.