La Haut-Commissaire s’est félicitée du fait que la Commission d’enquête allait prochainement commencer à enquêter sur les violations des droits de l’homme en République centrafricaine. Elle a aussi accueilli favorablement la décision prise par le Procureur de la Cour pénale internationale d’ouvrir une enquête préliminaire sur de potentiels crimes dans le pays.