Mais suffisamment pour imposer à une ville longtemps recroquevillée sur elle-même et jalouse de sa toute-puissance l'idée que ses problèmes de logement, de transport ou de développement économique ne peuvent se résoudre que sur un périmètre plus large que celui hérité de la fin du XXe siècle. Une nouvelle frontière dont son successeur devra prendre la mesure.